Apprendre le pas de base de la salsa cubaine

salsa

Danse joyeuse et sensuelle, au tempo entraînant et vif, la salsa cubaine représente la pratique parfaite pour s’exprimer dans le partage et la joie. Pouvant se pratiquer à n’importe quel âge, tout le monde prendra du plaisir à bouger sur ce rythme, même les débutants. La salsa, plus particulièrement le style cubain, s’apprend assez facilement.

Qu’entend-on par salsa cubaine ?

Par définition, la salsa cubaine traduit une danse latine aux sonorités entraînantes et chaudes. Devenue très célèbre, cette danse cubaine a débuté comme étant une danse d’improvisation, et s’est codifiée petit à petit en évoluant. Ceci dit, l’apprentissage des principaux codes s’avère essentiel pour bien la mettre en oeuvre. Pour danser en harmonie, chaque danseur doit être en même temps à l’écoute de leur propre corps, de leur partenaire et de la musique. Elle se pratique en général à deux et cette danse cubaine est toujours guidée par l’homme. Néanmoins, il est possible de la danser en ligne face à face et en couple de plusieurs. Vous pouvez également danser à trois avec deux danseuses et un leader ou encore avec quatre couples ou plus en formant un rond.
La musique cubaine sur laquelle les rythmes de cette danse se basent constitue un mélange de rumba avec un son (se prononçant “sonne”) cubain. Ce dernier illustre un croisement entre les cultures de l’Afrique Occidentale et des Caraïbes. Auparavant, le fameux terme salsa n’est point encore apparu dans les mœurs et on fait seulement référence à la musique latine. Plus tard, les rythmes cubains vont s’enrichir d’une influence grandissante : le jazz américain. Entre autres, la trompette a pris place dans la musique cubaine. Autrement dit, la salsa s’est nourrie de diverses cultures pour tirer le meilleur dans chacune d’elles.
A propos de l’origine, la “salsa” indique “sauce” au sens propre et “piquant” au sens figuré. Dans les années 30, les spectateurs avaient tendance à réclamer l’orchestre en revendiquant “salsa, salsa”. Ceci dit, chaque musicien pouvait chauffer ses instruments pour mettre les spectateurs dans l’ambiance. Par la suite, le terme a été popularisé par un fameux animateur de radio américain. Pour connaître plus d’informations sur l’origine de la salsa, vous pouvez visiter le site salsadanse.com.

Les pas de base de la salsa cubaine

En principe, six temps sur huit sont marqués dans cette danse cubaine. Le 4ème et le 8ème temps représentent les temps de pause. Chaque danseur commence toujours avec le pied gauche et la danseuse, avec le pied droit. Trois pas principaux sont à maîtriser afin d’enchaîner les figures et prendre du plaisir. Tout d’abord, pour le cubain arrière, chaque partenaire recule son pied de départ, va taper le deuxième pied sur place et ramène ensuite celui de départ à côté de l’autre. Vous marquez alors une petite pause avant d’enchaîner avec l’autre jambe. Par ailleurs, le pas de rumba ou guaguanco part du même principe mais avec un déplacement latéral. Le temps 1 sert à décaler un pied sur le côté, le 2 consiste à taper le second pied sur place, et le temps 3 fait revenir les pieds joints. Après l’arrêt en temps 4, vous reproduisez le mouvement, mais de l’autre côté. Enfin, les petits pas ne décalent aucune jambe. Vous n’avez qu’à marquer le rythme sur place en respectant l’alternance jambe gauche, jambe droite, jambe gauche pour les hommes et inversement pour les femmes.

Bien pratiquer la salsa cubaine

Après avoir appris cette danse cubaine, chaque danseur doit pouvoir effectuer les figures en miroir. Tous les partenaires se mettent en position fermée lorsque la musique débute. L’homme place sa main droite sur le dos de la danseuse, qui pose sa main gauche au niveau de l’épaule droite de son partenaire. Les 2 mains libres se rejoignent après en hauteur, et les bras viennent former un angle sans aucune rigidité. Cette position simplifie le guidage et la synchronisation. Cette pratique facilite également l’adaptation aux fréquentes variations musicales en salsa cubaine. Pour perfectionner son positionnement par rapport à son partenaire, débutez par des petits pas lorsque la musique commence.
Pour finir, si vous ne disposez pas de partenaire, vous pouvez opter pour la variante “la rueda de casino”. Pour ce faire, de nombreux couples de danseurs se positionnent en cercle et permutent de partenaires régulièrement selon l’annonce du leader. Chaque danseur change de partenaire au même moment et effectue des figures énoncées en même temps. C’est une manière très conviviale de pratiquer cette danse cubaine et de vivre des moments de joie avec les autres passionnés.

Les instruments de musique de la Renaissance, les ancêtres des instruments de musique modernes
Conseils pour l’achat de collections de science-fiction