Le Tramway : ce mode de transport de plus en plus écolo et incontournable

Les émanations des voitures figurent parmi les produits qui nuisent le plus à l’environnement. Pour alléger cette nocivité, il est désormais plus conseillé d’utiliser des véhicules moins polluants ou de favoriser les transports en commun. Évincé depuis les années 60 des grandes agglomérations, le tramway retrouve peu à peu sa gloire d’antan grâce à sa contribution écologique.

En quoi le tram est-il écologique ?

Tout transport en commun est déjà en principe moins polluant que les automobiles parce qu’ils sont utilisés par un grand nombre de personnes. Le tramway impose sa différence, en termes de transport public, grâce à sa capacité d’accueil qui est supérieure au bus tout en restant largement inférieure au métro – contribuant ainsi au désengorgement du trafic urbain. Sa consommation d’énergie par kilomètre par personne est la plus basse parmi tous les transports. Pour comparer, il peut transporter 3 fois plus de passagers qu’un bus et sa capacité de transport équivaut à 177 voitures personnelles. Par ailleurs la consommation par passager du tramway est 15 fois inférieure à un seul de ces véhicules personnels.

Le transport en commun à visage humain

Ne désavantageant aucunement les autres transports en commun, les lignes les plus récentes du tramway sont construites en sites propres, cela signifie qu’il sera priorisé dans les carrefours. Cette nouvelle configuration permet au tram d’acquérir plus de vitesse ainsi que de nouvelles perspectives de trajets au sein des villes. Contrairement au métro, le tramway ne se déplace pas sous terre offrant ainsi aux passagers un accès à la lumière naturelle et également accès aux réseaux téléphoniques. Il s’agit d’un autre avantage pour les touristes qui veuillent visiter la ville. Ce transport en commun a le vent en poupe, car sa présence donne à la ville plus de consistances infrastructurelles et peut aussi être une contribution au renouvellement urbain.

Amélioration des principaux désagréments

Les tramways des anciennes générations présentaient quelques aléas qui poussaient la population à adopter d’autres modes de transports. La ligne électrique aérienne des tramways était en tête de cette liste pour son aspect qui gâte le paysage. Différentes solutions d’alimentation de tramway ont alors été appliquées par exemple l’existence d’un troisième rail, ou encore l’installation d’une batterie nickel-métal-hydrure pour une recharge périodique. Les rails pouvaient également poser problème, car au moindre obstacle le tramway ne peut pas circuler. Ainsi certaines villes disposent désormais de tramway à roue pouvant dévier des rails en cas de besoin. Par ailleurs le bruit pouvait constituer un inconvénient autant pour les riverains que les passagers. Les modèles récents font désormais autant de bruit qu’un bus électrique, sur une ligne droite.

Déménager à Paris : infos, conseils et astuces
Quels sont les moyens de transports urbains les plus économiques ?